fbpx

Téo Taxi, plus qu'un moyen de transport

08 mars 2021

En cette journée internationale des femmes, nous aimerions vous partager l’histoire de notre unique femme chauffeuse-entrepreneure Téo, Melissa.

Faire le saut dans l'industrie du taxi

« J’ai passé la majorité de ma vie en administration. Durant la COVID-19, quand je suis retournée au bureau, il n’y avait personne et le côté humain me manquait énormément. Je suis quelqu’un qui a besoin de ce contact-là. 

Ça fait 11 ans que mon mari travaille dans l’industrie du taxi. J’avais déjà fait mon cours de taxi et j’ai décidé d’essayer avec son véhicule. Il travaillait de nuit, moi de jour, et j’ai réalisé que j’aimais vraiment ça. Je suis ensuite allée chercher mon propre taxi. Avant, j’avais un niveau de stress extrême, puis je me sentais comme si je n’avais juste pas assez de temps pour tout accomplir. Le taxi fait en sorte que je peux avoir un équilibre de vie incroyable. Malgré tout, c'est très rare que ça ne me tente pas d'en faire. Avec les enfants, les animaux, la maison et le travail, je manquais réellement de temps, avant. Avec le taxi, le travail se termine quand je le décide et on n’amène pas le travail à la maison. C’était quelque chose de très important pour moi parce qu’on a seulement une vie à vivre et ça ne peut pas juste tourner autour du stress et du travail. »

Téo Taxi, plus qu'un moyen de transport

« J’aime beaucoup le transport adapté. J’aime aider et je suis très maternelle. Pour moi, faire du transport adapté, mais aussi du taxi régulier, c’est d’aider les gens. On est là pour écouter et on sent souvent que les gens ont besoin de parler. Le taxi, ce n'est pas juste un moyen de transport, c’est aussi beaucoup d’écoute. Souvent, je vais retrouver les mêmes personnes à bord de mon taxi et leur histoire se poursuit. J’ai hâte de les revoir parce que j'ai hâte de connaître la suite. Quand ils me voient à nouveau, ils sont contents et on continue de parler, c’est vraiment plaisant. Il y a, entre autres, un jeune que je rencontre souvent et qui est tellement content quand il me voit parce que je le laisse connecter son téléphone pour qu’il mette sa musique dans le taxi. Pour d’autres, j’essaie de mémoriser leur station de radio favorite et quand je reconnais le client, je change le poste avant qu'il embarque à bord pour qu’il se sente bien dans son environnement. Je me dis que tant qu’à faire mon travail, je vais le faire avec cœur. Je suis vraiment dans mon domaine. »

« Depuis plusieurs années, on sent que l'industrie du taxi a évolué. Avant, les gens arrivaient dans l'auto, le chauffeur avait le volume de sa musique très fort, parlait au téléphone ou avait la cigarette à la main. Maintenant, c'est vraiment un service qui est plus personnalisé. Les gens l'ont remarqué et sont impressionnés quand on leur ouvre les portes. Il y en a beaucoup qui me disent qu'ils se sentent comme dans un service limousine. C'est sûr qu'on doit savoir où on va et on doit bien conduire, mais je pense que le service à la clientèle est encore plus important que ça. »

Les femmes dans l'industrie du taxi

« La réaction des gens est toujours très positive quand les clients embarquent dans le taxi et voient que je suis une femme. Ils sont vraiment surpris et je me demande pourquoi. Il y a autant de femmes que d’hommes sur la route qui conduisent alors je ne comprends pas pourquoi c’est une surprise pour eux. Ça me surprend aussi de savoir que je suis la seule femme Téo. C’est un travail qui est tellement plaisant. J’espère que ça changera dans le futur! Si j’avais une chose à dire aux femmes qui hésitent à se lancer dans le taxi, c’est que les clients sont très doux avec moi et il n’y a jamais eu un moment où je me suis sentie en danger. »

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram